jauger


jauger

jauger [ ʒoʒe ] v. <conjug. : 3>
• 1260; de jauge
I V. tr.
1Prendre la jauge de (un récipient); mesurer ou contrôler avec une jauge. Jauger un réservoir, un navire.
Techn. Jauger une pompe, une source, évaluer son débit.
2(1787) Fig. Apprécier par un jugement de valeur. évaluer, 1. juger. « jauger à leur juste valeur les grands écrivains du passé » (A. Gide). Jauger qqn d'un coup d'œil. Pronom. (récipr.) Les adversaires se jaugent avant le combat.
II V. intr.
1(1694) Avoir un tirant d'eau de. Péniche jaugeant un mètre.
2(1797) Avoir une capacité de. tenir. Navire qui jauge 1 200 tonneaux. « un splendide verre en cristal de Bohême qui jaugeait [...] une bouteille de bordeaux tout entière » (Barbey). contenir.

jauger verbe transitif (de jauge) Mesurer un contenant avec la jauge ; mesurer la quantité de produit stockée dans un réservoir. Apprécier quelqu'un, quelque chose, les juger à leur valeur : Jauger les difficultés d'une entreprise. Mesurer la jauge d'un bâtiment ou, s'il s'agit d'un yacht, ses dimensions, pour calculer son rating à l'aide de la formule de jauge. Déterminer le diamètre d'un fil à la jauge. ● jauger (synonymes) verbe transitif (de jauge) Apprécier quelqu'un, quelque chose, les juger à leur valeur
Synonymes :
- coter (familier)
jauger verbe intransitif En parlant d'un navire, avoir telle jauge : Jauger 1 000 tonneaux.

jauger
v.
rI./r v. tr.
d1./d Déterminer la jauge de (un récipient).
d2./d Procéder au jaugeage de (un navire).
d3./d Fig. Apprécier la valeur, les capacités de (qqn). Jauger un homme au premier coup d'oeil.
rII./r v. intr. MAR Avoir (telle jauge), en parlant d'un navire. Cargo qui jauge 10 000 tonneaux.

⇒JAUGER, verbe
I. — Emploi trans. Qqn jauge qqc.
A. — 1. Mesurer, évaluer (la capacité, le volume ou le contenu d'un récipient). Jauger à la toise. Un employé de l'octroi, à califourchon sur sa chaise, sifflait mélancoliquement, las de jauger l'essence (ARNOUX, Gentilh. ceinture, 1928, p. 32). Un amoncellement de crevettes d'un vert sombre (...) on les cuisait sur les bateaux même, avant de les monter à quai dans des paniers jaugés à cinquante litres (VAN DER MEERSCH, Empreinte dieu, 1936, p. 139).
Jauger qqc. de l'œil. Évaluer approximativement :
1. Il en connaît tous les arbres creux abritant une ruche ou susceptibles de le faire. Il devine leur capacité, soit qu'il la jauge de l'œil, soit qu'il la détermine par le nombre d'abeilles qui en sort, ou encore par le bruit continu qui l'emplit.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 39.
MAR. Méthode pour jauger les navires (Ac. 1798-1878). On a jaugé ce bâtiment, il est de cinq cents tonneaux (Ac. 1835-1935).
Au part. passé. Dont on a déterminé la contenance. Récipient, réservoir jaugé. On verse alors le mélange dans un ballon jaugé de 250 centimètres cubes qu'on remplit d'eau distillée jusqu'au trait (QUÉRET, Industr. gaz, 1923, p. 159). On mesure le plus souvent les liquides par le volume qu'ils occupent : d'où le rôle en chimie, des vases jaugés (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 262).
2. Mesurer le débit d'eau d'une source ou d'un robinet. Jauger une source, une pompe (JOSSIER 1881, Lar. encyclop.). Jauger un cours d'eau (Lar. encyclop.).
3. P. anal.
a) TEXTILE
,,Déterminer le nombre de mailles, dans une surface donnée, d'un tissu en tricot`` (Lar. encyclop.).
,,Déterminer la grosseur d'un fil à la jauge`` (Lexis 1975).
b) Synon. de évaluer. Chaque cas sera inscrit dans le plan régional; les terrains seront jaugés et attribués à des activités diverses (LE CORBUSIER, Charte Ath., 1957, p. 106).
B. — Au fig. [Le compl. désigne une pers.] Apprécier (rapidement) la valeur de quelqu'un, ou ses capacités. Couturat, avec un coup d'œil froid, avait jugé et jaugé Charles (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 108). Le temps de me saluer, de m'offrir un fauteuil et de frapper dans ses mains pour que son commis nous apporte le thé, il m'a jaugé d'un seul coup d'œil (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 166). Mademoiselle Lambert me fit venir dans son bureau, me scruta, me jaugea et me promit à un brillant avenir (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 184).
Emploi pronom.
réfl. Il se disait, se jaugeant d'un coup d'œil : — Je suis comme la litière d'un cirque, piétiné par toutes les douleurs qui sortent et rentrent à tour de rôle (HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p. 195) :
2. Ricarda était trop bon clinicien et trop maître de soi pour ne pas glisser dans ses textes des confidences permettant au lecteur d'être renseigné sur l'état du clinicien observateur lui-même. Il se jugeait sans cesse, il se jaugeait [it. ds le texte], il se voyait observer.
ABELLIO, Pacifiques, 1946, p. 376.
réciproque. C'était chose singulière que de voir s'observer, se jauger, s'affronter ces deux êtres (DRUON, Roi de fer, 1955, p. 213).
[P. méton.; ] [le compl. désigne un attribut de la pers., un trait de caractère] Évaluer, mesurer (la valeur de). Tu ne seras jamais ministre, si tu ne sais pas jauger les consciences (BALZAC, Mais. Nucingen, 1838, p. 600). Stupéfaction visible de la concierge, qui jauge mon costume et ne semble pas l'apprécier (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 207). C'est (...) par une diplomatie avisée, qui jauge et qui ménage les impondérables du sentiment que l'on évite les revendications, les grèves, les révolutions (ARNOUX, Crimes innoc., 1952, p. 134).
Emploi pronom. à sens passif. V. factieux ex. 2.
II. — Emploi intrans., MAR. Qqc. jauge + compl. désignant une mesure
Avoir une capacité de. L'un des paquebots (...) était un steamer en fer, à hélice, jaugeant brut dix-sept cent soixante-dix tonnes, et d'une force nominale de quatre cents chevaux (VERNE, Tour monde, 1873, p. 83). La barque jauge dans les 90 tonneaux; elle a 20 mètres de long, 6 de large et un creux de 3 mètres (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 170).
Avoir un tirant d'eau de. Certains bateaux de la Seine portent 1 100 milliers et jaugent deux mètres d'eau (LITTRÉ).
Prononc. et Orth. : [], (il) jauge []. Conjug. : prend un e devant a et o : nous jaugeons, je jaugeai(s). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Verbe trans. a) 1260 « mesurer, en se servant de la jauge » (E. BOILEAU, Métiers, 27 ds T.-L.); b) ca 1680 « mesurer la capacité de la coque ou de la cale d'un navire » (RACINE, Notes hist. ds Œuvres, éd. R. Picard, t. 2, p. 316); c) 1787 « apprécier par un jugement de valeur » (FÉR. Crit. t. 2, s.v. jauge); 2. verbe intrans. (en parlant d'un navire) a) 1694 « mesurer un tirant d'eau de (telle profondeur) » (CORNEILLE); b) 1843 « avoir une capacité de » (FLAUB., Corresp., p. 140). Dér. de jauge; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 90.
DÉR. Jaugeur, subst. masc. a) ,,Agent de contentieux (...) chargé d'assurer la vérification des contenances`` (Mét. 1955). Entrer dans un métier, c'est d'abord faire son apprentissage, du moins dans la plupart des métiers : car quelques-uns, comme ceux des mesureurs, des jaugeurs, des crieurs de vins, qui sont des agents du parloir aux bourgeois (...) n'ont point d'apprentis (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 69). Sandoval le jaugeur, Dionisio le fiscal, Arcadio le percepteur de ces droits étranges (...) apparurent, dans l'ordre de l'annuaire du Conseil Suprême des excises, pondages, péages et confiscations (MORAND, Folle amour., 1956, p. 17). b) Appareil servant à jauger. Le même, à deux pinces, avec jaugeur (Catal. instrum. lab. [Jouan], 1933, p. 177). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1res attest. a) 1248 gaujeor « celui qui jauge les futailles » (Recueil des actes des comtes de Ponthieu, éd. Cl. Brunel, 516); b) 1912 « appareil à jauger » (Lar. mens., t. 2); de jauger, suff. -eur2.
BBG. — ALESSIO (G.). Saggio di etimologie francesi. R. Ling. rom. 1950, t. 17, pp. 180-181. - BAMBECK (M.). Zur Etymologie von frz. jauge, jauger. Z. fr. Spr. 1956, t. 66, pp. 5-14. - SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 155.

jauger [ʒoʒe] v. tr. [CONJUG. bouger.]
ÉTYM. V. 1268; de jauge.
———
I
1 Prendre la jauge de (un récipient pour les liquides) ou contrôler avec une jauge la capacité de… (→ Commissaire, cit. 4). || Jauger un réservoir, un tonneau.
Par anal. || Jauger un volume, un tas de sable. Cuber.
(V. 1680). Mar. || Jauger un navire.
1 On jauge le vaisseau et on voit combien de tonneaux il peut contenir.
Racine, Notes historiques, XXXVI (v. 1680).
(1867). Techn. || Jauger une pompe, évaluer son débit.
2 (1787). Fig. Apprécier (qqch., qqn) par un jugement de valeur. Apprécier, juger. || Jauger un écrivain à sa juste valeur (→ Comprendre, cit. 32). || Jauger un enfant dès l'école (→ Assigner, cit. 9). || Jauger qqn d'un coup d'œil.Jauger une idée, une théorie.
2 On commettrait une grave erreur, ce me semble, en jugeant la France, en jaugeant sa valeur réelle et profonde, simplement par ce qui se manifeste d'elle aujourd'hui.
Gide, Attendu que…, p. 163.
3 Il hésita un peu et attendit qu'Antoine eût de nouveau tourné la tête vers lui; d'un coup d'œil, il parut jauger définitivement son homme.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 200.
3.1 Mais il y a, autre part, pas très loin politiquement de vous, des hommes lucides qui sont capables, eux, de jauger une personnalité exceptionnelle et de lui permettre de donner sa mesure.
J. Anouilh, Pauvre Bitos, p. 137.
3.2 Bien que La Mort d'Ivan Ilitch soit un roman chrétien dans son essence, Tolstoï jauge les « hommes forts » de Paris ou de Londres sans recourir à l'Évangile.
Malraux, l'Homme précaire et la Littérature, p. 134.
———
II (Sujet n. de chose).
1 (1694). Avoir un tirant d'eau de… || Péniche jaugeant un mètre.
2 (1807). Avoir une capacité de… Mesurer, tenir. a Mar. || Navire qui jauge 1 200 tonneaux.
3.3 — Vous avez là un beau navire, mylord, dit-il.
— Un bon navire surtout, répondit Glenarvan.
— Et quel est son tonnage ?
— Il jauge deux cent dix tonneaux.
J. Verne, les Enfants du capitaine Grant, II, VII.
b (1843). Rare. (Récipients). Contenir. || Verre qui jauge un quart de litre.
4 Il s'était fait faire un splendide verre en cristal de Bohême, qui jaugeait, Dieu me damne ! une bouteille de bordeaux tout entière (…)
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le rideau cramoisi ».
DÉR. Jaugeage, jaugeur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • jauger — Jauger, act. acut. Est mesurer un tonneau avec la jauge de long et de haulteur, pour voir s il est de jauge ou non, c. de la mesure et capacité establie par l ordonnance …   Thresor de la langue françoyse

  • jauger — Jauger. v. act. Mesurer un vaisseau, voir s il est de la mesure qu il doit estre. Il a jaugé ces muids, ces fustailles, &c. ces pintes, ces pots ont esté jaugez …   Dictionnaire de l'Académie française

  • jauger — (jô jé. Le g prend un e devant a et o : jaugeant, jaugeons) v. a. 1°   Prendre la jauge d un vase quelconque.    Fig. et populairement. Apprécier la capacité d un homme. Je l ai jaugé tout de suite. 2°   Mesurer un navire pour en connaître la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • JAUGER — v. a. Mesurer un tonneau, une futaille, et en général un vase quelconque, pour voir s il est de la mesure dont il doit être. Il a jaugé ces tonneaux, ces futailles, etc. Ces pintes, ces pots ont été jaugés.   Il signifie aussi, Mesurer un navire… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • JAUGER — v. tr. Mesurer un tonneau, une futaille, et en général un vase quelconque, pour voir s’il est de la mesure dont il doit être ou pour voir quel est son contenu, à un moment donné. Il a jaugé ces tonneaux, ces futailles, etc. Jauger un réservoir… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • jauger — vt. JÔJÂ (Albanais, Annecy, Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • contre-jauger — ● contre jauger verbe transitif Reporter au compas à pointes la dimension d une pièce de bois sur une autre …   Encyclopédie Universelle

  • contre-jauger — (kon tre jô jé) v. a. Terme de charpentier. Mesurer les assemblages de charpente. ÉTYMOLOGIE    Contre, et jauger …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • jaugeage — [ ʒoʒaʒ ] n. m. • 1248; de jauger 1 ♦ Action de jauger. Jaugeage d un tonneau, d un réservoir, d un cours d eau. Mar. Ensemble des mesures et calculs nécessaires pour déterminer la jauge d un navire. ♢ Mesure du débit d un cours d eau. 2 ♦ Droit… …   Encyclopédie Universelle

  • jaugeur — [ ʒoʒɶr ] n. m. • 1258; de jauger ♦ Techn. 1 ♦ Homme employé à jauger. 2 ♦ Appareil à jauger. ● jaugeur nom masculin Spécialiste du jaugeage des navires, des yachts. jaugeur [ʒoʒœʀ] n. m. ÉTYM …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.